• Antigone, Anouilh [Challenge]

    Antigone

    Jean Anouilh

    Antigone, Anouilh [Challenge]Résumé : "L' Antigone de Sophocle, lue et relue et que je connaissais par coeur depuis toujours, a été un choc soudain pour moi pendant la guerre, le jour des petites affiches rouges. Je l'ai réécrite à ma façon, avec la résonance de la tragédie que nous étions alors en train de vivre."

    Antigone est la fille d'Œdipe et de Jocaste, souverains de Thèbes. Après le suicide de Jocaste et l'exil d'Œdipe, les deux frères d'Antigone, Étéocle et Polynice se sont entretués pour le trône de Thèbes. Créon, frère de Jocaste et – à ce titre – nouveau roi, a décidé de n'offrir de sépulture qu'à Étéocle et non à Polynice, qualifié de voyou et de traître. Il avertit par un édit que quiconque osera enterrer le corps du renégat sera puni de mort. Personne n'ose braver l'interdit et le cadavre de Polynice est abandonné à la chaleur et aux charognards.

    Seule Antigone refuse cette situation. Malgré l'interdiction de son oncle, elle se rend plusieurs fois auprès du corps de son frère et tente de le recouvrir avec de la terre. Ismène, sa sœur, informée de sa décision, refuse de la suivre, craignant sa propre mort.

    Très vite, Antigone est prise sur le fait par les gardes du roi. Créon est obligé d'appliquer la sentence de mort à Antigone

    Antigone, Anouilh [Challenge]

    Sur le chemin d'Antigone - Mise en scène Philippe Car, Agence Voyages Imaginaires

    Antigone, c'est le genre de pièce que l'on lit d'une traite. Très courte, intense, incroyable, elle a tout des grandes tragédies modernes. Lue pour les cours, certes, ce sentiment s'est vite oublié au fil de la lecture. Bien que je persiste à penser que le théâtre ne se lit pas mais se regarde, je serais bien tentée de changer d'avis après la lecture de cette pièce qui m'a véritablement ravie. Antigone c'est la voix de la Resistance, celle qui dit "Je me bats pour les opprimés, même s'ils n'ont rien pour me séduire". Pour des raisons inconnues, elle tiens absolument à enterrer son frère pour ne pas que son âme erre éternellement sur terre, mais atteignent le royaume des morts.  Antigone, c'est la voix de la justice et de la liberté. Dans une France occupée par les Allemands, Anouilh réussit le pari de faire une pièce engagée, et c'est ce qui est le plus admirable. A mettre en toute les mains, pour nous montrer que la dignité humaine existe toujours. Il ne me reste plus qu'à voir une mise en scène digne de ce nom de cette formidable pièce (Peut-être de l'Agence de Voyages Imaginaires ?)

    Antigone, Anouilh [Challenge]


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :